Dans les métiers de l'accompagnement, ou tout simplement touchants à l'humain, la supervision est une pratique essentielle. Elle pourrait d'ailleurs l'être dans toute profession pour permettre à tout un chacun de faire évoluer sa pratique, s'assurer de cette dernière et se constituer un réseau plus qu'utile.

Le terme "supervision" ne parlant pas à tout le monde, je me propose de vous présenter la chose, puisque le métier de coach m'amène à m'y appliquer pour faire évoluer ma pratique et permettre de faire évoluer le métier.

La supervision peut être assimilée à une démarche de formation continue, ainsi qu'un contrôle de la qualité des pratiques. Pour faire simple, on pourrait dire que c'est un "garde-fou" visant à protéger autant le coach que son coaché. Une action au long cours visant à ne jamais se reposer sur ses lauriers et à ne pas rester seul face à un métier nécessitant un très grand nombre de compétences.

Pour les coachs, la supervision est essentielle, en plus d'être présentée comme obligatoire par les différents syndicats nous représentant. En effet, en plus de permettre d'échanger sur nos outils, elle permet - par l'interaction des pairs - de soit même se confronter aux outils, d'avoir un regard extérieur sur notre pratique, de prendre du recul si nécessaire et d'avoir un soutien présent en cas de besoin. Pour prendre des exemples simples, une des dérives craintes dans le domaine du développement personnel se trouve être de voir un accompagnateur se transformer en gourou. Par la supervision, le coach s'assure qu'au regard de ses pairs, les relations qu'il entretient avec ses coachés restent saines et qu'il agit uniquement pour leur bien. Dans ce cadre et pour vous rassurer, le secret professionnel reste toujours de vigueur puisque faisant partie de la déontologie du métier.

Les exemples de l'intérêt de la supervision sont nombreux :

  • Possibilité d'avoir un éclairage neutre sur un point en particulier
  • Acquisition de nouvelles compétences
  • Possibilité de diriger un coaché vers une personne mieux à même de l'accompagner dans son objectif
  • Assurance de la qualité de la pratique
  • Ne pas rester seul dans sa pratique
  • ...

La pratique de la chose est bénéfique pour tous et c'est pourquoi les coachs s'y prêtent volontiers, laissant de côté toute crainte de voir un confrère venir marcher sur leurs plates-bandes. Dans une démarche tournée vers l'autre, où notre principal intérêt est d'accompagner des personnes en bienveillance, ce qui rend essentiel de créer un cadre de pratique de qualité et de s'ouvrir vers l'extérieur.

En arrêtant de jeter des fleurs sur la profession (mais bon, on a le droit d'être fier de ce que l'on fait non ? ;) ), c'est une pratique qui aurait tout intérêt à s'appliquer à tous les domaines de compétences. C'est par l'échange et l'émulation que les choses évoluent le plus facilement. Dans les métiers de l'accompagnement, c'est essentiel (être seul dans sa pratique peut être plus que difficile à gérer) et c'est aussi vrai pour un grand nombre d'autres. La preuve en est que les espaces de travail ouverts (Open Space) sont devenus une norme pour de nombreuses entreprises où les personnes resteraient sinon seules derrière un bureau (avec les contraintes que cela apporte, mais c'est un autre sujet) et que les études sur le confort au travail (le métier des Hapiness Officers) ont montré qu'une salle de détente entre collaborateurs était plus qu'importante pour entretenir de bonnes relations d'équipe (avec ou sans babyfoot).

Ainsi, ma pratique du métier m'amène à être supervisé et à moi-même superviser, aussi bien pour vous offrir un service de qualité que pour faire évoluer ce dernier et évoluer avec le temps et le monde qui nous entoure. C'est pour moi un point essentiel de ce métier, un regroupement d'humains partageant leurs compétences pour assister l'autre en bienveillance. Dans une société où de nombreuses personnes se targuent d'être "coach" sans réellement avoir de formation ou de compétences (il y a cependant d'excellents autodidactes et il n'existe pas de voie royale menant au coaching), la supervision permet d'assurer un cadre rassurant pour qui veut tenter l'aventure. En bref, optez pour un coach supervisé !